Burberry et Mulberry accroissent la pression sur le secteur du luxe

le 14/10/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Burberry se veut un peu plus prudent pour la seconde moitié de son exercice 2014-2015, notamment en raison du repli attendu de ses ventes de gros, renforçant ainsi les doutes sur le secteur du luxe. Dans le même temps, le maroquinier Mulberry, dont le cours de Bourse plongeait de plus de 20% mardi matin, a dit s'attendre à un bénéfice imposable nettement en-deçà des attentes sur l'ensemble de son exercice clos en mars 2015. LVMH doit publier son chiffre d'affaires du troisième trimestre mardi, après la clôture de la Bourse de Paris

A lire aussi