Foule de prétendants pour Mobilier européen

le 10/10/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Placé en redressement judiciaire le 17 septembre, le groupe Mobilier européen, qui exploite les enseignes Fly, Atlas et Crozatier, a suscité 24 offres fermes de reprise partielle, a annoncé l'entreprise basée à Mulhouse. La plus large émane de Nicolas Finck, actuel directeur financier de Mobilier européen qui propose, avec des associés, de reprendre 41 magasins et 748 postes. Arum international, la société d'investissement de Patrick Werner, ancien président de la Banque postale, reprendrait pour sa part une partie des magasins Atlas et 288 contrats de travail tandis que le distributeur But a également fait une proposition qui concernerait 228 postes.

A lire aussi