Les nouvelles règles sur les «tax inversions» font une première victime

le 03/10/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les nouvelles règles adoptées fin septembre par le Trésor américain pour lutter contre les «tax inversions» ont eu raison d'un premier projet de fusion dont l'une des principales motivations était fiscale. L'italien Cosmo Pharmaceuticals, coté à la Bourse de Zurich, et l'américain Salix Pharmaceuticals ont abandonné leur projet de rapprochement. Depuis l'annonce du projet en juillet, «les changements dans l'environnement politique ont engendré des incertitudes concernant les bénéfices potentiels que nous comptions réaliser», explique Carolyn Logan, présidente et directrice générale de Salix. Le groupe coté sur le Nasdaq devait fusionner avec la filiale irlandaise de Cosmo ce qui lui aurait permis de payer moins d'impôts.

A lire aussi