Philips va faire appel de sa sanction pour violation de brevets

le 02/10/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Philips va faire appel de sa condamnation par la justice américaine à verser 466,8 millions de dollars (369,94 millions d'euros) au groupe américain Masimo pour violation de deux brevets. La procédure, lancée en 2009, concernait des brevets liés à des technologies utilisées pour surveiller la saturation en oxygène dans le sang et le rythme cardiaque. "Nous sommes très déçus par la décision du jury et surpris par l'ampleur du dédommagement proposé", a déclaré le directeur général de Philips, Frans van Houten. Le groupe passera cette indemnité en charge exceptionnelle sur le bénéfice avant intérêts, impôt et amortissements (Ebita) de sa branche santé dans les comptes du troisième trimestre.

A lire aussi