La confusion règne autour de l'avenir de la filiale low-cost d'Air France-KLM

le 24/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La confusion règne autour de l'avenir de la filiale low-cost d'Air France-KLM

Selon le Premier ministre Manuel Valls, confirmant les propos du secrétaire d'Etat aux Transports, le projet de développement européen de Transavia est "abandonné". Mais selon la direction d'Air France-KLM, le plan n'est que suspendu jusqu'à la fin de l'année. Au-delà de cette guerre des mots entre la compagnie aérienne et son premier actionnaire, le plan européen de Transavia paraît compromis. Manuel Valls a indiqué que cet abandon ou ce retrait devrait permettre l'arrêt de la grève "dans les heures qui viennent". Avec la création de bases européennes pour la compagnie low-cost du groupe, les pilotes craignent une délocalisation d'une partie des emplois.

A lire aussi