Le PDG de Vivarte défend sa stratégie auprès des salariés

le 23/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Marc Lelandais, le PDG du groupe d'habillement et de chaussures Vivarte, a écrit mardi à ses salariés pour défendre sa stratégie après la parution de plusieurs articles de presse mettant en doute les résultats de la montée en gamme de La Halle, sa principale enseigne. «Ces articles aux sources mystérieuses ont un objectif simple et clair : nous faire perdre du temps ou nous faire échouer dans la phase finale de la restructuration financière de la dette et du capital du groupe que je mène avec Maître Hélène Bourbouloux et l'équipe de la holding depuis le 11 février 2014», indique le dirigeant dans ce courrier dont L'Agefi a pris connaissance.

La restructuration financière de Vivarte, qui doit être bouclée en octobre, prévoit une réduction de dette de 2 milliards d'euros et une injection d'argent frais de 500 millions. Une douzaine de fonds, dont Oaktree, doivent prendre le contrôle du groupe. A la fin de l'exercice écoulé, clos le 31 août 2014, l'Ebitda du groupe avoisinerait seulement 175 millions d'euros, selon des chiffres non audités, mais qui auraient déjà été connus des créanciers lors de la procédure de conciliation. Par ailleurs, Arnaud Mazière, PDG de La Halle, vient d'être remercié et remplacé par Thierry Jaugeas, président du directoire de Camaïeu. «On ne peut corriger des années de sous investissements en tout par un coup de baguette magique», écrit encore Marc Lelandais, qui entend «conduire à bon port cette ultime étape de la restructuration du financement et du bilan du groupe».

A lire aussi