Twitter profite de l'apaisement avec ses actionnaires pour lever 1,5 milliard de dollars

le 12/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après avoir rassuré en juillet sur son rythme de croissance, le groupe émet ses premières obligations convertibles

En choisissant d’émettre des convertibles, Twitter cherche à préserver ses actionnaires avec lesquels les relations ont parfois été orageuses depuis l’IPO de novembre 2013. Photo PHB.

Arrivé de chez Goldman Sachs avant l’été, Anthony Noto, le nouveau directeur financier de Twitter, n’a pas mis longtemps à mettre sa patte sur la politique financière du groupe. Moins d’un an après son introduction en Bourse, opération dirigée à l’époque par Goldman Sachs et son banquier Anthony Noto, le site internet va lever 1,3 milliard de dollars via l’émission d’obligations convertibles. Le montant pourrait être augmenté de 200 millions de dollars. En novembre 2013, pour son IPO, Twitter avait levé 1,82 milliard de dollars.

Le groupe est resté discret sur les modalités de cette première émission de dette convertible, précisant simplement que l’opération est divisée en deux tranches égales de 650 millions de dollars chacune. La première arrivera à maturité en 2019, la seconde en 2021. Les titres sont vendus par placement privé. Goldman Sachs et Morgan Stanley arrangeraient l’opération, selon Bloomberg.

En choisissant l’option des obligations convertibles plutôt qu’une émission d’actions nouvelles, Twitter cherche à préserver ses actionnaires avec lesquels les relations ont parfois été orageuses depuis l’IPO. Après une envolée de 180% en à peine 2 mois par rapport au prix d’introduction en Bourse de 26 dollars, le cours avait rechuté de 58% en début d'année à l’annonce d’un ralentissement de la croissance du chiffre d’affaires. Depuis, le directeur général Dick Costolo a recollé les morceaux avec les actionnaires en annonçant en juillet dernier une reprise de la croissance. Le cours avait rebondi de 20% dans la journée. L'arrivée d'Anthony Noto à la direction financière a également contribué à rassurer les investisseurs sur le comportement «amical» de Twiter envers le marché.

Twitter profite aussi de l’abondance de liquidités actuelle pour accroître ses ressources. Fin juin, le groupe fondé par Jack Dorsey et Evan Williams, disposait déjà de 2,1 milliards de dollars de disponibilités. Le site internet a précisé que l’émission de convertibles servira à financer ses «besoins généraux» sans plus de précision. Mais les analystes s’attendent à ce qu’elle soit déployée dans des acquisitions pour nourrir la croissance et le développement de nouvelles solutions technologiques.

A lire aussi