AngloGold Ashanti augmentera son capital avant de procéder à une scission partielle

le 11/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les actifs aurifères du groupe hors d’Afrique du Sud seront regroupés dans une nouvelle entité introduite l’an prochain à la Bourse de Londres

La réorganisation du groupe minier AngloGold Ashanti se précise, sous la pression d’investisseurs activistes comme John Paulson qui détient 6,6% de son capital. Le spécialiste de l’extraction aurifère a annoncé hier avoir reçu l’accord de la banque centrale sud-africaine pour regrouper ses actifs situés hors d’Afrique du Sud dans une nouvelle entité («Newco») basée au Royaume-Uni, qui devrait être introduite à la Bourse de Londres courant 2015.

Cette nouvelle société, qui représentera les deux tiers du chiffre d’affaires actuel du groupe, devrait intégrer l’indice phare FTSE 100, avec une valorisation attendue de 6 à 7 milliards de dollars (4,6 à 5,4 milliards d'euros). Elle fera aussi l’objet d’une cotation secondaire à Johannesburg et sera cotée sous forme d’ADR (American Depositary Receipts) à New York. AngloGold a l’intention de proposer 35% du capital de Newco à ses actionnaires et de conserver dans un premier temps 65% du capital.

Mais l’aval donné par la banque centrale à ce spin-off partiel dépendra du succès d’une augmentation de capital préalable d’environ 2,1 milliards de dollars prévue par le groupe pour poursuivre sa restructuration financière. A l’issue de cette levée de fonds, Newco reprendra le reste de la dette d’AngloGold, soit environ un milliard de dollars, ce qui devrait laisser le bilan du groupe sud-africain totalement assaini. Ce dernier restera coté sur son marché domestique et à New York sous forme d’ADR.

«Ces deux catégories d’actifs bien distinctes à l’avenir tireront parti d’une organisation et d’une allocation de capital optimisées», commente Srinivasan Venkatakrishnan, directeur général d’AngloGold qui restera à la tête de l’entité sud-africaine. L’objectif du groupe recentré sera de «se diversifier dans les matières premières en Afrique du Sud et au-delà». Charles Carter, vice-président d’AngloGold en charge de la stratégie, deviendra directeur général de Newco.

UBS et Goldman Sachs ont conseillé le groupe pour ces deux opérations qui devront être approuvées par ses actionnaires. L’incertitude entourant ces annonces, notamment en termes de calendrier, a fait chuter de 14,6% l’action AngloGold à Johannesburg. «Une réappréciation du titre est possible si le marché se met à croire à la stratégie déployée et aux équipes de direction, mais cela prendra du temps», juge Hanre Rossow, responsable matières premières chez Investec AM.

A lire aussi