Air France-KLM mise sur le «low-cost» pour améliorer sa rentabilité

le 11/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Air France-KLM mise sur le «low-cost» pour améliorer sa rentabilité

Air France-KLM entend poursuivre ses réductions de coûts au cours des prochains exercices, notamment grâce au déploiement de sa filiale «low-cost» Transavia. Le plan Perform 2020 dévoilé ce matin par la compagnie aérienne vise une croissance de l'excédent brut d'exploitation avant locations opérationnelles (Ebitdar) de 8 à 10% par an entre 2013 et 2017. Air France-KLM veut en outre afficher un retour sur capitaux employés (ROCE) compris entre 9 et 11% en 2017. Il s'était établi à 2,9% en 2013. Air France-KLM compte par ailleurs repositionner son activité cargo, fragilisée par la crise ces dernières années, et développer l'activité de maintenance en ayant recours à des acquisitions.

Transavia prévoit d'ouvrir trois nouvelles bases en dehors de la France et des Pays-Bas l'an prochain. Le groupe n'a pour l'instant pas communiqué où ces bases se situeraient mais des médias ont évoqué ces derniers jours les aéroports de Lisbonne, Porto et Munich. La flotte de Transavia devrait plus que doubler d'ici à trois ans pour comptabiliser une centaine d'appareils. Le PDG d'Air France-KLM, Alexandre de Juniac, souhaite embaucher des personnels sous contrat local, un point très contesté par les syndicats d'Air France. Les syndicats de pilotes ont déposé un préavis de grève à partir du 15 septembre.

A lire aussi