Les actionnaires de Family Dollar ont leur sort entre leurs mains

le 11/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Dollar General lance une offre hostile à 80 dollars par action en numéraire sur Family Dollar, qui soutient toujours la proposition de Dollar Tree

Dollar General passe à l’acte. Le numéro un de la distribution discount aux Etats-Unis a lancé une offre hostile sur son concurrent Family Dollar à 80 dollars par action, valorisant le distributeur 9,1 milliards de dollars (7 milliards d’euros). Après avoir essuyé vendredi dernier un second refus, Dollar General a décidé de mettre ses menaces à exécution. L’action Family Dollar étant retombée sous les 79 dollars depuis le début de la semaine, le prédateur n’a même pas eu à relever son prix. Sauf prorogation, l’offre expirera dans quatre semaines, le 8 octobre au soir.

Depuis le début de l’été, Dollar General et Dollar Tree guerroient pour prendre le contrôle de Family Dollar. Si le premier a proposé 78,50 dollars, puis 80 dollars par action entièrement en numéraire et est soutenu par l’activiste Carl Icahn qui possédait 9,4% de Family Dollar, le second s’en tient toujours à son offre initiale de début juillet de 74,50 dollars en cash et en titres. Dollar Tree bénéficie en effet du soutien de Howard Levine, directeur général de Family Dollar et de Trian Fund Management, qui détiennent ensemble 16% du capital. Les numéros deux et trois de la distribution à bas prix en Amérique du Nord veulent fusionner pour prendre la première place au nez et à la barbe de Dollar General et pour résister à la concurrence croissante de Wal-Mart. Ils créeraient un groupe de 18 milliards de dollars de revenus pour 13.000 points de vente en Amérique du Nord, tandis que le mariage entre Dollar General et Family Dollar donnerait naissance à un géant pesant 28 milliards de dollars de chiffre d’affaires avec près de 20.000 magasins aux Etats-Unis.

«Notre offre donne aux actionnaires de Family Dollar beaucoup plus de valeur que l’accord existant avec Dollar Tree, et permet une liquidité immédiate», a déclaré Rick Dreiling, PDG de Dollar General. Parallèlement, le groupe va entamer dès maintenant ses discussions avec les autorités antitrust. Conseillé par Goldman Sachs, Dollar General confirme être prêt à vendre 1.500 magasins si les autorités de la concurrence l’exigeaient et à verser une indemnité de 500 millions de dollars si l’opération échouait pour des raisons de concurrence.

Family Dollar, conseillé par Morgan Stanley, a confirmé hier qu’il recommandait toujours l’offre de Dollar Tree. Il donnera un nouvel avis sur l’offre de Dollar General dans les prochains jours.

A lire aussi