Hermès perd une manche face à LVMH au tribunal de commerce

le 27/06/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le feuilleton judiciaire entre Hermès et LVMH suit son cours. Dans un jugement prononcé le 26 juin dernier consulté par L’Agefi, le tribunal de commerce de Paris a rejeté le sursis à statuer demandé par Hermès dans le cadre de sa procédure civile engagée contre LVMH le 18 juin 2013. Cette demande de sursis visait à attendre la clôture de l’instruction pénale en cours concernant la plainte pour délit d’initié, manipulation de cours et complicité déposée par Hermès en juillet 2012 à l’encontre de LVMH. Le jugement du tribunal de commerce de Paris renvoie l’affaire au 17 septembre 2014.

La procédure engagée par Hermès devant le tribunal de commerce vise à obtenir, notamment, l’annulation des contrats d’equity swaps qui ont permis à LVMH de prendre 14% du capital d’Hermès en 2010 sans déclarer les franchissements de seuils. Le numéro un mondial du luxe détient aujourd'hui un peu plus de 22% d'Hermès.

A lire aussi