Eurotunnel a 6 mois pour fermer ou vendre MyFerryLink

le 27/06/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'Autorité britannique de la concurrence a confirmé vendredi sa décision d'interdire aux ferries de MyFerryLink, filiale du groupe Eurotunnel, de relier Calais à Douvres, estimant que le niveau de concurrence n'est pas soutenable et pourrait conduire au retrait de l'un des acteurs. «Eurotunnel aura six mois pour mettre un terme à ses services (...). Il pourrait aussi trouver un autre propriétaire pour l'activité MyFerryLink qui rendrait MyFerryLink totalement indépendant d'Eurotunnel», a indiqué l'Autorité de concurrence britannique dans sa décision. L'opérateur du tunnel sous la Manche a annoncé qu'il ferait appel de la décision du régulateur britannique, qualifiée d'"aberrante". Eurotunnel a lancé depuis 2012 un service de ferries sous la marque MyFerryLink exploitant les navires rachetés à SeaFrance dans le cadre de sa liquidation financière. La transaction avait alors reçu le feu vert de l'Autorité de la concurrence française.

A lire aussi