Siemens et Mitsubishi Heavy mettent la pression sur GE et Alstom

le 20/06/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Photo : Bloomberg

L'offre améliorée dévoilée vendredi matin par Siemens et Mitsubishi Heavy Industries (MHI) pourrait pousser General Electric à répliquer d'ici à la tenue du conseil d'administration décisif d'Alstom. Celui-ci doit se prononcer avant lundi soir. Le duo germano-japonais a relevé de 1,2 milliard d'euros la partie en numéraire de son offre sur la branche énergie d'Alstom et a simplifié dans le même temps le montage industriel. Au total, cette proposition valorise à 14,6 milliards d'euros les actifs énergie d'Alstom, dont 8,2 milliards d'euros apportés en numéraire (4,3 milliards par Siemens, 3,9 milliards par MHI). En face, la proposition de GE valorise les acfifs d'Alstom à 12,35 milliards d'euros. La part en cash n'est pas officialisée par le groupe américain, mais elle est évaluée par différents analystes autour de 9 milliards.

Le chef de l'Etat, François Hollande, doit recevoir successivement des dirigeants de GE et du tandem germano-nippon à partir de 14h00 après une réunion interministérielle organisée dans la matinée pour analyser les deux offres en présence. Estimant avoir obtenu les améliorations nécessaires, il devrait faire preuve de neutralité, laissant au conseil d'administration d'Alstom le soin de trancher.

La nouvelle proposition de Siemens-MHI permet à l'action Alstom de rebondir de 1% vendredi midi, après une chute de plus de 6% la veille.

A lire aussi