Le PDG d'EDF, Henri Proglio, nie tout trafic d'influence

le 10/06/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le PDG d'EDF, Henri Proglio, visé par une enquête préliminaire pour "trafic d'influence", nie mardi avoir fait pression sur l'entreprise ou l'un de ses prestataires pour financer les spectacles de sa femme, la comédienne Rachida Khalil. Henri Proglio reconnaît dans Le Monde qu'une association soutenue par EDF a bien financé son épouse en 2012 mais dit avoir immédiatement remboursé cette somme. "J'ai découvert après coup, en lisant un compte rendu de l'association Electra, que celle-ci avait versé 60.000 euros pour un de ses spectacles en septembre 2012", explique le dirigeant, "mais dès que j'ai vu cela, j'ai pris mon chéquier et remboursé rubis sur l'ongle l'argent donné par l'association, qui est financièrement soutenue par EDF". Les enquêteurs cherchent à savoir s'il a "sponsorisé" Rachida Khalil sur les fonds d'EDF, selon Le Point, qui a révélé dimanche l'information. Le mandat d'Henri Proglio à la tête d'EDF arrive à échéance à l'automne 2014.

A lire aussi