GSK est visé par une enquête en Grande-Bretagne

le 28/05/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'autorité britannique de lutte contre la fraude, le SFO, a ouvert mardi une procédure pénale à l'encontre de GlaxoSmithKline, déjà visé en Chine et ailleurs par des accusations de corruption. Le numéro un britannique de la pharmacie a dit avoir été informé de l'ouverture par le SFO d'une enquête pénale portant sur ses pratiques commerciales.

Dans un bref communiqué, GSK a dit qu'il coopérerait pleinement avec les enquêteurs. Un porte-parole a refusé de donner davantage de précisions. Les autorités chinoises ont accusé GSK en juillet dernier d'avoir versé jusqu'à 3 milliards de yuans ( presque 480 millions de dollars)à des médecins afin de les encourager à prescrire ses molécules. D'autres affaires semblables ont depuis émergé ailleurs dans le monde, en Pologne, en Irak, en Jordanie ou encore au Liban. Vers midi, l'action perdait 1,6%.

 

A lire aussi