Atos affirme ses ambitions sur l'informatique française

le 26/05/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Photo : Bloomberg

Toujours intéressé par Steria, malgré l'avancée du projet de fusion de celui-ci avec Sopra, Atos va racheter Bull. Les deux groupes ont dévoilé ce matin un projet de rapprochement qui passera par une OPA d'Atos sur Bull. L'offre représente un montant total de 620 millions d'euros et vise à créer le numéro un européen du stockage de données à distance ("cloud computing"), avec un chiffre d'affaires combiné de l'ordre de 10 milliards d'euros. L'OPA se fera à 4,90 euros par action, soit une prime de 30% par rapport à la moyenne du cours de Bull sur les trois derniers mois.

Le projet d'opération, qui a reçu le feu vert des conseils d'administration des deux sociétés à l'unanimité, est bien accueilli par la Bourse. Lundi midi, le cours de l'action Bull bondit de 21,7% à 4,88 euros. Celui d'Atos gagne 4,96% à 63,48 euros. Les deux actionnaires principaux du groupe Bull, Crescendo Industries et Pothar Investments, se sont déjà engagés à apporter leurs titres à l'offre, soit 24,2% des actions Bull. L'opérateur télécoms Orange, qui détient 8% de Bull, juge également l'offre d'Atos "intéressante et constructive pour l'avenir de Bull", a déclaré à Reuters un porte-parole. L'offre est conditionnée à l'obtention d'un seuil de succès de 50% plus une action du capital de Bull. Atos a l'intention de procéder au retrait de la cote des actions Bull.

A lire aussi