Dixons et Carphone Warehouse se voient plus forts ensemble

le 16/05/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les deux distributeurs britanniques d'électroménager et d'électronique fusionnent pour mieux résister à la concurrence du commerce en ligne

Après trois mois de discussions, Dixons et Carphone Warehouse se sont mis d’accord sur un contrat de mariage. La règle de l’égalité prévaudra. A l'issue de la fusion, qui se fait par échange de titres, les actionnaires actuels de chacune des deux sociétés détiendront 50% du capital du nouvel ensemble, dénommé Dixons Carphone. Le directeur général de Dixons, Sebastian James, prendra la direction de la nouvelle entité. Elle sera présidée par Charles Dunstone, fondateur, président et actionnaire à 23,5% de Carphone.

L'accord prévoit que les actionnaires de Dixons reçoivent 0,155 nouvelle action Dixons Carphone pour chacun de leurs titres. Le mariage représente un montant de 3,8 milliards de livres (4,6 milliards d'euros) et vise à créer un poids lourds européen de la distribution de téléphonie mobile et d'électronique grand public. Avec une capitalisation boursière estimée à 3,4 milliards de livres hier soir, Dixons Carphone pourrait prétendre à entrer dans l’indice FTSE 100.

Cette perspective n’a pas suffi à convaincre les investisseurs de la valeur de cette fusion entre égaux. Les deux titres ont baissé hier. Les dirigeants ont eu beau expliquer que la convergence de leurs activités, l’électroménager pour Dixons, la téléphonie mobile pour Carphone, légitime un tel mouvement, et que cette alliance préfigure le modèle de l’avenir, le mariage ressemble surtout à une opération de défense. D’un côté, les 950 magasins de Dixons souffrent de plus en plus de la concurrence des distributeurs nés avec internet, comme AO World, récemment introduit à la Bourse de Londres. De l’autre, Carphone voit les opérateurs de télécoms, ses partenaires historiques, réintégrer dans leur propres boutiques ou sur internet la distribution des téléphones mobiles. Le groupe a par exemple décidé l’année dernière de fermer son réseau de boutiques The Phone House en France.

Pour mieux résister, les deux distributeurs prévoient de mettre en œuvre un programme de synergies et de réduction des coûts d'au moins 80 millions de livres par an étalé jusqu'en 2017-2018. Le groupe devrait afficher un chiffre d'affaires d'environ 12 milliards de livres, avec un réseau de 2.900 boutiques. Carphone était conseillé par Deutsche Bank et UBS, Dixons par Citigroup et Barclays.

A lire aussi