Google se voit imposer le droit à l'oubli numérique

le 13/05/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) a rendu mardi un arrêt favorable au "droit à l'oubli" sur internet en considérant que des particuliers peuvent obtenir sous certaines conditions la suppression de liens vers des pages internet comportant des données personnelles. La CJUE a jugé fondée la plainte d'un Espagnol visant à obtenir le retrait du lien figurant dans les résultats d'une recherche sur son nom dans Google et pointant vers un article datant de 1998 et accessible en ligne sur le site du quotidien La Vanguardia qui relate la vente sur saisie immobilière de son logement pour recouvrement de dette. L'arrêt expose potentiellement le leader mondial des moteurs de recherche mais aussi les opérateurs de réseaux sociaux comme Facebook à de lourdes conséquences aussi bien sur le plan technique que financier.

A lire aussi