L'Etat n'envisage pas d'entrer au capital d'Asltom, réaffirme François Hollande

le 06/05/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

François Hollande a réaffirmé ce matin sur RMC et BFM TV que l'Etat n'envisage pas une entrée au capital d'Alstom. «Pour l'instant, ce n'est pas une hypothèse. Aujourd'hui, je préfère améliorer les offres», a déclaré le président de la République. Selon lui, l'Etat a «suffisamment de moyens de pression pour faire en sorte qu'à la fin du processus, ce soit bon pour Alstom, bon pour l'industrie française et bon pour la diversification énergétique du pays».  Notre rôle est de «faire en sorte que les offres puissent être enrichies pour l'emploi». Dans un courrier adressé à General Electric, Arnaud Montebourg, le ministre de l'Economie, a jugé l'offre actuelle du groupe américain pour la reprise des activités d'énergie d'Alstom insuffisante et pas acceptable en l'état. Quant à une éventuelle offre de Siemens, «on va essayer de la faire apparaître si elle est meilleure», a annoncé François Hollande.

A lire aussi