La justice déboute Transdev face à la direction de la SNCM

le 18/04/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le tribunal de commerce de Marseille a rejeté vendredi la demande de Transdev, l'actionnaire majoritaire de la SNCM, qui souhaitait la tenue d'une assemblée générale anticipée pour changer la gouvernance de la compagnie maritime. Transdev, qui détient 66% du capital contre 25% à l'Etat et 9% pour les salariés, avait assigné la direction de la SNCM en référé, réclamant la nomination d'un mandataire pour convoquer une assemblée générale extraordinaire destinée à révoquer le président du conseil de surveillance, Gérard Couturier. L'opération devait par la suite permettre le remplacement du président du directoire Marc Dufour.

C'est le deuxième revers en moins d'une semaine pour Transdev déjà mis en minorité, lundi sur le même sujet, lors du conseil de surveillance. Les six voix du groupe n'avait pas suffi à obtenir la tenue d'une assemblée générale face au vote négatif des représentants des salariés et à l'abstention des administrateurs de l'Etat et du président du conseil de surveillance. Le tribunal a précisé que la prochaine assemblée générale annuelle ne pourrait avoir lieu postérieurement au 30 juin 2014. "Le tribunal laisse néanmoins perdurer une situation qui dure depuis des mois, où les décisions concernant la SNCM sont prises contre la position de Transdev. Transdev réunira son conseil d’administration dans les meilleurs délais aux fins de tirer les conséquences de cette situation anormale", indique le groupe de transports, détenu conjointement par la Caisse des dépôts et Veolia.

A lire aussi