Ziggo rappelle les belles heures du crédit avant la faillite de Lehman Brothers

le 10/02/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'émission de dette du câblo-opérateur pour 3,73 milliards d'équivalents euros auprès d'institutionnels est la plus importante depuis 2008

C’est une preuve supplémentaire du retour de la confiance des investisseurs envers l'Europe. Le câblo-opérateur néerlandais Ziggo a initié il y a dix jours la souscription auprès d’investisseurs institutionnels, non bancaires, du plus gros prêt de ce type depuis la faillite de Lehman Brothers en 2008. La taille de ce «term loan B» s’élève à 3,73 milliards d’équivalents euros, dépassant largement les 1,25 milliard d'euros placés en 2009 par HeidelbergCement, noté comme Ziggo en catégorie spéculative.

Les plus grosses émissions de term loan B réalisées en 2013 par Virgin Media (2,8 milliards d’euros) et DE Master Blenders’ (1,75 milliard) sont également dépassées.

Le prêt de Ziggo arrive à échéance en janvier 2022. Il est divisé en deux tranches, l’une en euros (2 milliards), la seconde en dollars (2,35 milliards), avec, dans le premier cas, une prime comprise entre 275 et 300 points de base par rapport à l’Euribor et de 250 à 275 pb par rapport au Libor pour la partie en dollars. Deux covenants sont attachés au crédit: l’un sur le levier de dette senior, le second sur le levier cumulé. Le placement est dirigé par BoA Merrill Lynch et Credit Suisse, avec onze banques en soutien : ABN Amro, le Crédit Agricole, Deutsche Bank, HSBC, ING, JPMorgan, Morgan Stanley, Nomura, Rabobank, Scotiabank et la Société Générale.

Ce prêt entre dans le cadre d’un refinancement plus large de la dette de Ziggo suite au projet de rachat du câblo-opérateur par l'américain Liberty Global. Le groupe néerlandais propose de racheter ses 750 millions d’euros d’obligations à échéance 2020 et lance également des offres sur ses lignes 2017 et 2018.

Selon Euroweek, plus de 150 investisseurs potentiels se sont pressés pour assister à la présentation organisée par la direction de Ziggo à Londres fin janvier, preuve de l’appétit des institutionnels pour ce type de dette. L’opération pourrait donner des idées à d’autres émetteurs. Les émissions de «term loan B» ont déjà recueilli plus 10 milliards de dollars pour le seul mois de janvier selon Dealogic, un record depuis 2007. Elles avaient déjà augmenté de 61% l'an dernier par rapport à 2012.

A lire aussi