RWE reçoit des offres non engageantes pour DEA

le 23/01/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les candidats au rachat de DEA, la filiale d'exploration pétrolière et gazière du groupe allemand RWE, valorisent celle-ci entre 3,5 et 5 milliards d'euros, indique Reuters. Wintershall, filiale de BASF, a proposé 3,5 milliards d'euros et un consortium réunissant le groupe américain de capital-investissement KKR et Kufpec a offert 4,2 milliards, mais c'est l'homme d'affaires russe Mikhaïl Fridman qui a fait la meilleure offre, à 5,0 milliards, ont dit les sources. Les offres engageantes ne sont pas attendues avant fin mars, a précisé l'une des sources de Reuters.

A lire aussi