Bruxelles veut moins de CO2 mais plus de gaz de schiste

le 22/01/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Illustration: PHB

La Commission européenne recommande aux Etats membres de réduire de 40% les émissions de gaz à effet de serre de l'UE pour 2030 et de porter à 27% la part des énergies renouvelables (ENR) dans le bouquet énergétique. Des objectifs jugés trop élevés par les industries émettrices de CO2 mais insuffisants, notamment en matière d’ENR, par les ONG. Les dirigeants européens se prononceront sur ces propositions lors du sommet des 20 et 21 mars à Bruxelles. Elles visent notamment à redonner du souffle aux industriels de l’énergie en Europe, affaiblis par la concurrence du charbon et des énergies renouvelables.

Par ailleurs, la Commission européenne laisse la voie libre à l'exploitation du gaz de schiste en Europe à condition de respecter des principes communs notamment sanitaires et environnementaux. Selon elle, une révolution du gaz de schiste semblable à celle qui s'est produite aux Etats-Unis est improbable dans l'UE. Mais Bruxelles estime que la production du gaz de schiste pourrait aider l'UE à répondre à environ 10% de sa demande de gaz d'ici à 2035.

A lire aussi