L'agitation se poursuit autour de Peugeot

le 17/01/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Photo: Bloomberg

A un mois de la publication des résultats 2013 et de la probable annonce d'une augmentation de capital, la tension monte chez PSA Peugeot Citroën. Le conseil de surveillance du constructeur d'automobiles fera le point dimanche sur l'avancée des discussions avec les investisseurs potentiels, le groupe chinois Dongfeng et l'Etat français, comme il le fait régulièrement. Le groupe ne souhaite pas commenter la tenue de ce conseil de surveillance. Selon le quotidien Le Monde, la famille Peugeot, premier actionnaire du groupe avec un quart du capital, se déchire sur les modalités de la levée de fonds. Thierry Peugeot, à la tête du conseil de surveillance, militerait pour une opération sur le marché, sans intervention de Dongfeng et de l'Etat, ce qui maintiendrait la famille au rang de premier actionnaire. Son cousin, Robert Peugeot, à la tête du holding familial FFP, pousserait pour sa part pour une souscription en partie réservée à Dongfeng et à l'Etat. PSA publiera ses résultats commerciaux lundi matin.

A lire aussi