L’Etat actionnaire précise sa doctrine

le 15/01/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le gouvernement a précisé la doctrine d'investissement de l'Etat français dans des entreprises, se fixant quatre objectifs, dont celui de pouvoir sauver une entreprise dont la disparition créerait un risque systémique pour l'économie nationale. Dans une communication au conseil des ministres, les ministres de l'Economie et du Redressement productif ajoutent que cette doctrine «ne saurait être interprétée comme devant conduire l'Etat à ajuster mécaniquement et dans de brefs délais le niveau de ses participations». La BPI et l'Agence des participations de l'Etat ont des doctrines d'investissement complémentaires, ont indiqué les deux ministères.

A lire aussi