La privatisation de la SNCM est un "gâchis épouvantable" selon le parlement

le 11/12/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La privatisation en 2006 de la Société nationale Corse Méditerranée (SNCM)  aura coûté entre 400 et 450 millions d'euros à l'Etat, selon un rapport d'une commission d'enquête de l'Assemblée nationale. Présidée par le socialiste Arnaud Leroy, la commission, dont le rapport provisoire a été rédigé par l'élu corse Paul Giacobbi, qualifie l'opération de «gâchis épouvantable». La Commission européenne a ordonné à l'Etat de récupérer 440 millions d'euros d'aides reçues lors de sa privatisation et pour assurer ses obligations de service public.

A lire aussi