EADS défend son plan de suppressions d'emploi

le 10/12/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

«Avant d'annoncer de telles mesures, vous informez évidemment les autorités gouvernementales concernées, c'est ce que nous avons fait en Espagne et au Royaume-Uni ainsi qu'en Allemagne et en France» a déclaré mardi Tom Enders, président exécutif d'EADS, après l'annoncer hier d'un plan de 5.800 postes qui a notamment fait réagir le ministre du Travail Michel Sapin. En sus du non-renouvellement de contrats de travail temporaires (environ 1.300), la restructuration décidée par EADS portera sur 2.000 postes en Allemagne, 1.260 en France, 557 en Espagne, 450 au Royaume-Uni et 180 dans le reste du monde, a précisé mardi le directeur des ressources humaines du groupe, Thierry Baril.

A lire aussi