Vivarte demande un répit à ses créanciers

le 06/12/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Vivarte demande un répit à ses créanciers

Le groupe d'habillement et de chaussures Vivarte, propriétaire, entre autres, d'André et de La Halle aux Chaussures, a rencontré ses créanciers le 5 décembre. Son patron, Marc Lelandais, leur a demandé un covenant holiday jusqu'en août 2014 c'est-à-dire l'autorisation pour l'entreprise de ne pas respecter les clauses contractuelles de ratio d'endettement de sa dette LBO. Cette demande ne remet pas en cause le paiement des intérêts de la dette. En signe de bonne volonté et de dialogue, Vivarte a aussi proposé de coopérer avec les agences de notation pour l'évaluation de sa qualité de crédit. L'entreprise fait jusqu'à présent l'objet d'une notation non sollicitée de la part de Moody's. Vivarte, qui porte 2,8 milliards d'euros de dette, a cassé ses covenants cette année aussi bien en termes de dette sur Ebitda (6,96 fois en mai) que de ratio de couverture des intérêts.

A lire aussi