Lagardère et Daimler sont renvoyés en correctionnelle dans l'affaire EADS

le 02/12/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les groupes Lagardère et Daimler sont renvoyés en correctionnelle pour délit d'initié dans l'enquête sur les mouvements de titres suspects dans le groupe européen d'aéronautique et de défense EADS en 2006. Le juge d'instruction Serge Tournaire a également décidé d'un procès pour sept personnes physiques, dont l'ancien coprésident exécutif d'EADS Noël Forgeard, l'ex-directeur général délégué du groupe Jean-Paul Gut et l'ancien vice-président d'Airbus Olivier Andriès. Fin 2009, le groupe de médias avait été blanchi dans une autre procédure, administrative celle-là , menée par l'Autorité des marchés financiers (AMF). «Après avoir été mise hors de cause par les autorités de tutelle boursières dans les différents pays concernés, et notamment par l'AMF, la société SCA Lagardère prend acte avec surprise de la position du juge d'instruction consistant à saisir le tribunal de la situation de divers actionnaires et cadres dirigeants d'EADS», a déclaré le groupe dans un communiqué transmis par son avocat, Me Jean Veil.

A lire aussi