Bruxelles met la pression sur Paris dans le dossier SNCM

le 20/11/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Photo: Ian HANNING/REA

La Commission européenne a annoncé mercredi qu'elle assignait la France en justice pour non-recouvrement de subventions illégales versées à la Société nationale Corse Méditerranée (SNCM) et qu'elle portait à 440 millions d'euros le montant des aides publiques que devra rembourser la compagnie maritime. Confrontée à une exploitation déficitaire aggravée par le non-paiement de certaines subventions, la SNCM, filiale à 66% de Veolia Transdev, avait été condamnée en mai par Bruxelles à rembourser 220 millions d'euros d'aides versées dans le cadre de la délégation de service public pour 2007 et 2013. Les 220 millions d'euros supplémentaires que devra rembourser la SNCM correspondent à des aides publiques versées en 2006 lors de la privatisation de la société, qui sont jugées illégales. Les difficultés de la SNCM, qui doit être reprise par Veolia, bloquent la montée de la CDC au capital de Transdev.

A lire aussi