Reckitt monte sur l'hypothèse d'une vente de son pôle pharmacie

le 22/10/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Reckitt Benckiser a annoncé qu'il étudiait toutes les options possibles pour sa division pharmaceutique, valorisée à environ deux milliards de livres (2,4 milliards d'euros) par Bank of America Merrill Lynch mais qui pâtit de plus en plus de la concurrence de médicaments génériques. L'action du groupe britannique, qui possède notamment les produits d'entretien Calgon et Air Wick, progressait de plus de 6% mardi.

A lire aussi