EDF dévoile l'équilibre financier de ses deux EPR en Angleterre

le 21/10/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Photo: PHB

EDF prévoit de financer par dette 65% des coûts du projet de nouvelle centrale nucléaire britannique de Hinkley Point, indique lundi le groupe dans des documents de présentation. Le financement sans recours sera garanti par Infrastructure UK. L'accord officialisé lundi pour la construction de deux réacteurs de type EPR dans le Somerset (sud-ouest de l'Angleterre) prévoit un coût total de 16 milliards de livres (18,9 milliards d'euros), dont 14 milliards de coût de construction. EDF, à travers EDF Energy, en détiendra 45 à 50%, les groupes chinois CGN et CNNC 30% à 40%, Areva 10%, et d'autres investisseurs non dévoilés jusqu'à 15%. Le projet, qui garantit sur 35 ans un prix de 92,5 livres le MWh à partir de la mise en service prévue dans 10 ans, est bâti sur un taux de rendement interne d'environ 10%. EDF prévoit de comptabiliser Hinkley Point par mise en équivalence

A lire aussi