TF1 pourrait verser un dividende exceptionnel après la cession d’Eurosport

le 09/10/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La filiale de Bouygues pourrait envisager une croissance externe. Alain Weill, le premier actionnaire de NextRadioTV, dément une opération avec TF1

La perspective d’une cession rapide d’Eurosport par TF1 suscite de nombreuses attentes. L’américain Discovery souhaiterait reprendre la totalité du capital d’Eurosport avant la fin de l’année, bien avant l’échéance prévue, selon Les Echos.

En décembre 2012, Discovery avait acquis 20% d’Eurosport pour environ 170 millions d’euros en numéraire, avec la possibilité de monter à 51% du capital à partir de décembre 2014, TF1 disposant alors d’une option de vente sur le solde de 49%.

Si cette cession était effectivement accélérée et réalisée dès la fin 2013, sur quel ratio pourrait-elle se faire? «Probablement à un prix égal ou légèrement supérieur» au prix de décembre 2012, note CM-CIC. Soit un minimum de 680 millions d’euros pour les 80% restants d’Eurosport. Mais «il nous semble probable que la valorisation soit supérieure à celle de décembre», ajoute Natixis, valorisant actuellement Eurosport à 927 millions d’euros.

Avis partagé par Kepler Cheuvreux, pour qui l’évaluation des 80% restants devrait être plus élevée, «compte tenu des synergies supplémentaires et de la prime de contrôle», et anticipe une prime de 20% soit 816 millions pour 80% d’Eurosport.

Que ferait alors le groupe télévisuel de cette manne? «En toute première approche, la règle des trois tiers nous semble envisageable, poursuit Natixis. Un tiers de retour à l’actionnaire (via un dividende, un plan de rachat d’actions nous semblant peu probable), un tiers d’acquisitions et un tiers de trésorerie de confort». Les actionnaires pourraient toucher 3,22 euros par action si 100% de 680 millions d’euros étaient reversés sous forme de dividende exceptionnel. «Le groupe est déjà désendetté et a peu d’opportunités de croissance externe (après la cession d’Eurosport, il aurait six chaînes de TNT sur un maximum autorisé de sept)», rappelle CM-CIC.

Tout en estimant que cette cession totale d’Eurosport «serait en partie regrettable, car TF1 se priverait d’un relais de croissance à fort potentiel», Gilbert Dupont estime que NextRadioTV «constituerait une cible de choix». TF1 pourrait ainsi «se développer dans la radio (un secteur regardé depuis plusieurs années) et le digital, tout en fusionnant LCI avec BFM TV», poursuit le bureau d’analyse. Contacté par L’Agefi, NextRadioTV n’était pas disponible pour commenter ces rumeurs. En revanche, Alain Weill, PDG de NextRadio «démen[t] à 100%» sur son compte Twitter.

A lire aussi