El Corte Ingles parachève la restructuration de sa dette

le 09/10/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La cession de sa filiale de crédit à Santander permet au distributeur espagnol en difficultés de réduire de 1,5 milliard d'euros son endettement

El Corte Ingles a fait un nouveau pas vers son désendettement en cédant 51% de sa filiale de crédits à la consommation, Financiera El Corte Ingles, à Santander, pour un montant de 140 millions d’euros. Cette alliance stratégique donnera naissance à un géant européen du crédit à la consommation puisque Financiera El Corte Ingles est leader en Espagne, avant Santander Consumer Finance. Banco Santander «devient la banque avec le plus important volume de crédits d’Europe grâce aux neuf millions de clients qu’elle intègre dans son portefeuille», souligne David Balaguer, avocat chez IURE Abogados.

Banco Santander a selon Manuel Romera, directeur du département des finances à l’IE Business School, acheté sa participation dans le leader espagnol «à un prix raisonnable». Et pour cause. Victime de la crise, l’emblématique chaîne de grands magasins s’est efforcée de restructurer une dette estimée à 5 miliards d’euros et a refinancé cet été 76% de celle-ci en négociant avec ses créanciers, dont le principal est Banco Santander. Selon David Balaguer, El Corte Ingles a réussi avec cette opération à «assainir son bilan» afin «d’obtenir de meilleures conditions dans de futures émissions de dette». Cette «injection de capital va lui permettre d’affronter avec de meilleures garanties la dépression économique internationale».

Eduardo Escribhuela, responsable du département de fusion et d’acquisitions de la compagnie d’audit MGI Audicon & Partners explique les avantages de cette opération pour les deux colosses: «Banco Santander pourra avoir accès aux clients de la chaîne de grands magasins à qui il va pouvoir vendre ses produits tandis que El Corte Ingles va pouvoir réduire sa dette de 1,5 milliard d’euros».

Le banquier ajoute que pour son expansion, El Corte Ingles a acheté ces dernières années plusieurs centres commerciaux via l’endettement mais «n’a jamais cherché de partenaires qui rentrent au capital de la compagnie. Mais actuellement, le financement par les banques est devenu très cher». Ainsi l’opération scellée avec Banco Santander est une nouveauté pour l’empire d’Isidoro Alvarez qui souhaite transformer son modèle commercial pour devenir plus compétitif tout en s’associant avec un partenaire de taille.

A lire aussi