Centrica passe une charge de 240 millions de livres

le 23/09/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Faute de subventions publiques, l'énergéticien britannique a décidé de renoncer à la construction d'une nouvelle facilité de stockage de gaz (projet Baird) et de suspendre, pour une période indéterminée, un autre projet (Caythorpe). Centrica comptabilisera une charge de dépréciation de 240 millions de livres (280 millions d'euros) dans ses résultats préliminaires au titre de 2013.

A lire aussi