Londres ravive le scandale Olympus

le 04/09/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le British Serious Fraud Office a décidé de poursuivre le groupe japonais Olympus et sa filiale britannique Gyrus pour falsification de comptes, à la suite du scandale révélé en 2011, a indiqué mercredi l'entreprise. Le gendarme britannique estime que Gyrus a trompé ses commissaires aux comptes en 2010 et 2011. Fin 2011, l'ancien patron d'Olympus, Michael Woodford, avait mis au jour une gigantesque fraude comptable qui avait conduit à dissimuler 1,7 milliard de dollars de pertes. Depuis, le groupe japonais est revenu dans le vert.

A lire aussi