La Chine accuse GlaxoSmithKline de corruption

le 03/09/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La police chinoise a établi que le scandale de corruption visant GlaxoSmithKline en Chine n'est pas le fait d'individus isolés mais a été organisé par le groupe pharmaceutique britannique, rapporte mardi l'agence de presse officielle Chine nouvelle  Quatre membres de la direction chinoise du groupe ont été arrêtés en juillet, la justice soupçonnant GSK d'avoir versé des pots-de-vin à des fonctionnaires et des médecins chinois via des agences de voyage pendant six ans. Depuis 2007, selon les enquêteurs, le groupe a versé jusqu'à trois milliards de yuans (375 millions d'euros) à 700 agences de voyages et de conseils.

A lire aussi