Numericable engage la fusion avec Completel pour faciliter son entrée en Bourse

le 30/08/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Présentée à leurs créanciers, l'opération doit créer un ensemble plus gros, plus lisible par le marché et avec un profil de dette amélioré

Numericable active son processus d’introduction en Bourse. Le câblo-opérateur a présenté avant-hier soir à ses créanciers obligataires un projet de fusion avec sa société sœur Completel détenue par les mêmes actionnaires (Carlyle, Cinven et le fonds spécialisé dans les télécoms Altice). L’opération nécessite d’amender plusieurs articles de la documentation obligataire des deux sociétés. Elle vise à faire de Completel une filiale de Numericable et à rendre l’ensemble plus gros, plus lisible pour le marché tout en améliorant son profil de dette.

Spécialisé dans les offres de télécoms pour les entreprises, Completel s’ajouterait à l’activité grand public de Numericable dans le très haut débit fixe et la télévision payante. L’ensemble pèserait plus de 1,4 milliard d’euros de chiffre d’affaires annuel pour 640 millions d’euros d’Ebitda. Le nouveau groupe présenterait également des ratios de dette améliorés. La dette nette de Completel s’élève à 450 millions d’euros soit 2,4 fois son Ebitda alors que Numericable affiche un levier de 5,2 fois, avec une dette nette de 2,3 milliards. Fusionné, le nouvel ensemble porterait un ratio de 4,4 fois, plus compatible avec les ambitions de cotation en Bourse et la génération de cash flow.

Si les modifications sont approuvées par les créanciers, la fusion devrait intervenir dans les prochains mois. L’objectif des actionnaires de Numericable-Completel est d’envisager une mise en Bourse à Paris fin 2013 ou début 2014. JPMorgan et Deutsche Bank travaillent sur le processus. Cet été, Numericable et Completel avaient obtenu, tour à tour, l’accord de leurs créanciers pour rallonger la maturité de leurs prêts, en prévision de l’introduction en Bourse.

En plus de profiter de l’environnement actuel du marché des télécoms, en plein mouvement de concentration, les actionnaires de Numericable veulent s’appuyer sur le redressement progressif du câblo-opérateur. Depuis plusieurs trimestres, ce dernier a renoué avec la croissance. Son chiffre d’affaires a encore augmenté de 4% au deuxième trimestre (à 228 millions d’euros). Son Ebitda a cédé 1,5% à 115 millions en raison de la poursuite des efforts commerciaux. Son cash flow avant intérêts s’élève à 71 millions d’euros, contre 52,6 millions d'euros au premier trimestre.

A lire aussi