Total relaxé dans le dossier «Pétrole contre nourriture»

le 08/07/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le groupe pétrolier, poursuivi pour des faits de corruption d'agents publics étrangers dans l'affaire du programme «Pétrole contre nourriture» dans l'Irak de Saddam Hussein, a été relaxé lundi par le tribunal correctionnel de Paris. Aucune charge n'a été retenue contre l'ensemble des vingt prévenus poursuivis dans cette affaire, y compris contre l’actuel PDG du groupe, Christophe de Margerie. Le parquet a dix jours pour faire appel.

A lire aussi