Des parlementaires britanniques dénoncent une négligence coupable pour Huawei

le 07/06/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Huawei Technologies n'aurait jamais dû être autorisé à prendre pied dans les infrastructures de communication britanniques sans que l'Etat n'en ait été informé, estiment des parlementaires. Le groupe chinois, deuxième équipementier mondial des télécoms, a conclu un accord, remontant en 2005, pour fournir du matériel à BT Group, le premier opérateur britannique. Il fournit également 02, filiale de Telefonica, EE, propriété de France Télécom et de Deutsche Telekom et TalkTalk.

A lire aussi