LVMH et Hermès se rendent coup pour coup

le 05/06/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Dans un entretien, le vice-président de LVMH, Pierre Godé, fait part du dépôt d’une plainte pénale en réaction aux propos d’Hermès. «Notre patience à des limites», assène le dirigeant. «Nous ne comprenons pas l'hostilité des dirigeants (d'Hermès). Nous ne menaçons en rien le contrôle. Nous n'attendons qu'une chose: être traités comme tout actionnaire mérite de l'être», assure le dirigeant.

A lire aussi