Suntory compte lever 3,6 milliards d’euros en cotant à Tokyo ses boissons non alcoolisées

le 30/05/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le brasseur familial nippon veut permettre à sa principale filiale de se désendetter, tout en facilitant ses acquisitions dans les pays émergents

Contrôlé à 90% par la famille de son fondateur Shinjiro Torii, le brasseur japonais Suntory Holdings espère lever au total jusqu’à 476 milliards de yens, équivalent à 3,6 milliards d’euros, lors de l’introduction en Bourse le 3 juillet prochain à Tokyo de Suntory Beverage & Food, spécialisées dans les boissons non alcoolisées. Cette IPO serait la plus importante sur le marché nippon depuis celle de Japan Airlines qui a levé 663 milliards de yens en septembre dernier.

Suntory Beverage & Food émettra 93 millions d’actions nouvelles, dont 33,5 millions seront destinées aux investisseurs domestiques et 59,5 millions aux investisseurs étrangers. Suntory Holdings vendra de son côté 26 millions d'actions existantes de sa filiale, le nombre de titres cédés «pouvant atteindre 32,2 millions en cas d’exercice de l’option de surallocation». Le prix souhaité de 3.800 yens par action est à ce stade indicatif, dans l’attente d’une fourchette de prix qui sera annoncée le 17 juin et d’un prix définitif connu une semaine plus tard.

Près des trois quarts du produit du placement reviendra donc à Suntory Beverage & Food et le reste à sa maison-mère, qui restera non cotée et conservera près de 60% du capital de sa filiale. Sur la base du prix indiqué, Suntory Beverage pourrait atteindre une capitalisation boursière initiale de 1.170 milliards de yens (8,9 milliards d'euros).

La filiale est présente sur le marché des eaux en bouteille, cafés, thés et sodas (dont Orangina Schweppes racheté en 2009), ainsi que sur certains produits alimentaires. Egalement chargée de l’embouteillage et de la distribution de Pepsi au Japon, elle a affiché l’an dernier des ventes de 992 milliards de yens de chiffre d’affaires (7,5 milliards d'euros), soit 53% du chiffre d’affaires de sa maison-mère.

Cette introduction en Bourse vise à réduire la dette bancaire de Suntory Beverage & Food et à faciliter son développement dans les pays émergents d’Asie du Sud-Est, d’Amérique latine et d’Afrique, pour compenser la baisse structurelle de la demande dans l’Archipel. Par rapport à ses concurrents nippons Kirin et Asahi, «la compétitivité de Suntory va désormais se renforcer grâce à cette cotation qui lui permettra de réaliser plus facilement des acquisitions», juge Mikihiko Yamato, responsable-adjoint de la recherche de JI Asia.

A lire aussi