L'Etat va vendre une partie de sa participation dans Aéroports de Paris

le 30/05/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Vue interne de l'aéroport Charles de Gaulle. Photo: Aéroports de Paris - LAFONTAN, Mikaël et SEIGNETTE, Olivier

L'Etat français se prépare à céder une fraction de sa participation dans Aéroports de Paris, une transaction estimée à près de 700 millions d'euros. Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a demandé à l'Agence des participations de l'Etat de préparer cette cession auprès de plusieurs investisseurs de long terme «dans le cadre d'une procédure hors marché (...) et de proposer au Fonds stratégique d'investissement de s'y associer». L'Etat contrôle actuellement 54,5% du capital d'ADP. Le FSI est de son côté déjà présent au capital avec 5,6% des actions. En restant au dessus du seuil de 50% du capital, le gouvernement n'a pas besoin de passer par le Parlement. La cession envisagée pourrait porter sur environ 10 millions d'actions. Au cours de clôture de mercredi (69,01 euros), le montant de l'opération atteindrait 690 millions d'euros. Reuters rapporte que l'Etat privilégierait les propositions de fonds souverains, de fonds de pension et d'institutionnels français. A 11h05, le titre ADP cède 0,33% à 68,78 euros à la Bourse de Paris, faisant ressortir la capitalisation du gestionnaire des aéroports de Roissy et d'Orly à 6,8 milliards d'euros.

A lire aussi