EDF redit ses exigences de rentabilité pour le nucléaire britannique

le 30/05/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

L’électricien ne s'engagera dans les projets nucléaires britanniques que s'il obtient la garantie de rentabiliser ses investissements, a réaffirmé son PDG Henri Proglio. Le groupe envisage de construire deux premiers EPR à Hinkley Point mais, au vu d'un coût estimé à 14 milliards de livres (16 milliards d'euros), il veut avoir l'assurance de rentabiliser son investissement par le biais d'un soutien public.

A lire aussi