Les banques pourraient s'allier à un repreneur pour sauver la Saur

le 06/05/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les banques pourraient se rapprocher d'un des trois autres repreneurs potentiels pour sortir la Saur, numéro trois de l'eau potable en France de l'impasse financière. Plombée par un endettement de deux milliards d'euros, la Saur a jusqu'à fin juin pour trouver un accord à l'amiable avec ses actionnaires et ses créanciers pour réduire sa dette et trouver de l'argent frais. Les banques, qui ont un droit de veto sur les offres de reprise de la Saur, peuvent débloquer la situation en décidant de s'allier à une offre concurrente.

A lire aussi