L’ancien patron d’Enron pourrait obtenir une libération anticipée

le 04/04/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le département de la Justice a indiqué qu’il envisageait de passer un accord avec Jeffrey Skilling, l’ancien PDG d’Enron, pouvant aboutir à une renégociation de la peine. L’ex-dirigeant purge une peine de 24 ans de détention pour la faillite du groupe en 2001. Les anciens employés et actionnaires d’Enron peuvent s’opposer à cette renégociation.

A lire aussi