KPN renforce son bilan en émettant plus de 1,5 milliard d’euros d’obligations hybrides

le 11/03/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe s’apprête à lever 500 millions en dollars, après le succès de ses émissions de 1,1 milliard d’euros et de 400 millions de livres

Dans le cadre de son programme de désendettement, KPN a levé plus de 1,5 milliard d’euros sous forme d’obligations hybrides. L’opérateur télécoms néerlandais a émis pour 1,1 milliard d’euros d’obligations perpétuelles –pouvant être rachetées en 2018– offrant un rendement de 6,125%. Il a ajouté pour 400 millions de livres (458 millions d’euros) d’obligations à 60 ans –pouvant être remboursées en 2020– portant un coupon de 6,875%. L’opération a été menée par Deutsche Bank, Goldman Sachs et JPMorgan, avec BNP Paribas et RBS en chefs de file, et Barclays et Société Générale en cochefs de file. «Lors de notre roadshow, nous avons constaté que les investisseurs ont de nouveau commencé à croire en l’histoire de KPN», a déclaré Eric Hegeman, le directeur financier de KPN à Bloomberg, précisant que les obligations ont été sursouscrites six fois.

Le 20 février dernier, le groupe néerlandais avait annoncé son intention de lever quatre milliards d’euros de fonds propres, trois milliards via une augmentation de capital et jusqu’à deux milliards d’euros d’instruments hybrides. En effet, les agences de notation reclassent la moitié du montant de cette émission perpétuelle en capital –et non en dette– jusqu’à l’exercice de l’option de remboursement, permettant ainsi de renforcer le bilan du groupe. KPN est actuellement noté «BBB-» par S&P et Fitch, dernier cran avant de tomber en catégorie spéculative. N’ayant pas encore atteint le seuil des deux milliards d’euros, Eric Hegeman a déjà annoncé son intention de rencontrer la semaine prochaine des investisseurs américains pour lancer une émission complémentaire d’environ 500 millions de dollars (381 millions d’euros).

America Movil, la société du milliardaire mexicain Carlos Slim, qui détient près de 30% du capital de KPN, avait déclaré le mois dernier qu’il participerait à l’augmentation de capital à hauteur de sa participation, soit 885 millions d’euros, pour ne pas être dilué, mais qu’il n’investirait pas dans l’émission de titres hybrides.

Cette émission d’hybrides s’inscrit dans un contexte de forte demande des sociétés non financières, tandis que les investisseurs y trouvent des niveaux de rémunération supérieurs à ceux des obligations classiques. Ces dernières semaines, Veolia a offert un coupon de 4,45% de maturité 2018, EDF de 4,25% à échéance 2020 et de 5,375% à 2025, et Telekom Austria de 5,625% à 2018.

A lire aussi