Arkema se défend face aux accusations de Klesch

le 04/03/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Photo : REA

Le chimiste français a fait part de sa «surprise» face à la décision du groupe suisse Klesch de l'assigner devant un tribunal arbitral pour la cession de son pôle vinylique, devenu depuis lors Kem One. «Arkema est profondément choqué par ces allégations graves et mensongères et tient à y opposer le démenti le plus formel», souligne le groupe dans un communiqué. Kelsch estime que lors des négociations sur la cession de Kem One Arkema lui aurait transmis de «fausses informations» financières, et réclame du coup au groupe français 310 millions d'euros d'indemnisation. Arkema se dit «d’autant plus surpris qu’au cours des huit mois qui se sont écoulés depuis la cession, le groupe Klesch n’a formulé aucune observation auprès d’Arkema». L'action Arkema a clôturé en recul de 2,85% à 74,56 euros.

A lire aussi