GDF Suez rabote la valeur de ses actifs européens

le 28/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Photo : Bloomberg

Face à la crise persistante en Europe, GDF Suez s'est résolu a revoir en baisse la valeur de ses actifs de production d'électricité sur le Vieux continent. Sur les 2 milliards d'euros de dépréciations annoncées ce matin, 85%, soit 1,7 milliard, concernent uniquement les centrales européennes du groupe. Celles-ci sont soumises à une baisse durable de la consommation d'électricité mais aussi à la concurrence des centrales à charbon, aujourd'hui meilleures marché que celles à gaz, et à celles fonctionnant aux énergies renouvelables. Dans ce contexte, Gérard Mestrallet, le PDG de GDF Suez, explique que la "stratégie est de nous développer en Europe dans les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique, et pas d'accroître notre flotte thermique en Europe, au contraire on souhaite la réduire". Après ces dépréciations, le bénéfice net part du groupe non récurrent a chuté de 61% à 1,55 milliard d'euros.

A lire aussi