Guillaume Poitrinal quitte Unibail-Rodamco après avoir transfiguré la foncière

le 31/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Il cédera la présidence du directoire à Christophe Cuvillier le 25 avril. Guillaume Poitrinal a notamment mené avec succès la fusion avec Rodamco Europe

Guillaume Poitrinal ne briguera pas de troisième mandat à la présidence du directoire d’Unibail-Rodamco. A ce poste depuis 8 ans, et après 18 années passées dans le groupe, le dirigeant de la société d’immobilier commercial a annoncé son départ. Il sera remplacé le 25 avril par Christophe Cuvillier, ancien du groupe PPR, que Guillaume Poitrinal avait recruté il y a deux ans comme directeur général des opérations afin de préparer sa succession.

Organisé, et annoncé au moment de bons résultats 2012, le départ de Guillaume Poitrinal reste surprenant pour le dirigeant de 45 ans, plus jeune dirigeant d’une entreprise du CAC 40. Il a assuré hier au journal Le Monde ne pas avoir été remercié, ne pas être malade et ne pas envisager d’exil fiscal. «C'est le bon moment pour entamer une deuxième vie professionnelle. Je n'ai pas d'idée précise. Je n'ai pas l'intention de devenir patron d'une société immobilière cotée ni diriger une société du CAC 40», explique Guillaume Poitrinal, qui dit vouloir s’impliquer dans le développement de la société de construction de maisons en bois dirigée par sa femme.

Dans un long communiqué, le conseil de surveillance d’Unibail-Rodamco salue le travail de Guillaume Poitrinal. «En conduisant avec succès la fusion avec Rodamco Europe de 2007, il a fait du groupe la référence européenne de son secteur, numéro trois mondial», rappelle Robert ter Haar, président du conseil de surveillance. Sous son mandat, la taille de la société a été multipliée par quatre. Fort de son passé de banquier chez Morgan Stanley, Guillaume Poitrinal a mené une politique active de rotation du portefeuille, cédant les petits actifs et réinvestissant près de 9 milliards d'euros dans le patrimoine existant et dans de nouvelles réalisations dans les centres commerciaux.

«Durant ses huit ans à la tête du groupe, le cours de Bourse est passé de 93 euros à 175 euros et 80,3 euros de dividende par action ont été distribués, assurant une performance annuelle à l'investisseur de 15,1% en moyenne, contre +3,3% pour le CAC40 et +4,5% pour l'EPRA, l'indice sectoriel de l'immobilier en Europe», se félicite le conseil de surveillance. Les objectifs du nouveau président du directoire s'annoncent élevés.

A lire aussi